Derniers commentaires
Fil infos
 
 
 
 
Liza Del Sierra : «J'avais des posters des Bleus au-dessus de mon lit !» .
Football - le 26 septembre 2013 à 08:00
Liza Del Sierra : «J'avais des posters des Bleus au-dessus de mon lit !» .
Quels sont tes premiers souvenirs de football ?
La Coupe du monde 98, j'avais treize ans, quasi quatorze, c'était les vacances, et j'ai découvert ce sport. Sur la plage, on ne parlait que de ça. Même si j'ai raté le match parce que j'étais punie ! Chez moi, ça tombait pour un rien. J'ai vécu dans une famille monoparentale très, très féminine. Le sport, c'était plutôt danse classique et école du cirque. Donc ce fut comme découvrir tout un monde. J'avais des posters des Bleus au-dessus de mon lit !

De quels joueurs en particulier ?
Je suis corporate, donc des trucs de toute l'équipe ! Moi, j'aime tous les sports, tant que c'est du live. J'aime aller au game, peu importe le sport. À la télé, très peu pour moi.

T'es née à Pontoise, t'as grandi à Gravelines, puis vécu à Bordeaux. Mais bon sang, tu supportes qui ?
Personne ne me supporte, plutôt. Nan, plus sérieusement, j'ai déménagé au gré des mutations de mon père, puis de ma mère… Mais depuis ma majorité, je suis à Bordeaux. C'est bon signe, cela fait dix ans ! Je vais à Lescure régulièrement, mais je ne suis pour personne, moi. Juste pour le sport.

Il paraît que t'es forte en gueule, que t'as toujours un truc à dire. Tu serais plutôt quel joueur de foot : Cantona, Anelka, Ibrahimović ?
Un mélange des trois, sans oublier un p'tit coté Cissé, pour le grain de folie !

Grain de folie, genre... Grain de folie capillaire ?
Ouh là, nan ! Mais sa franchise, sa façon de toujours vouloir avoir raison, son caractère est un peu « tout, tout de suite, à la minute ». Je suis pareille. Mais côté taf, j'ai un peu de sagesse aussi. Je suis capitaine de l'équipe de France du porn féminin, mais sur le banc car je prends trop de cartons rouges ! Hahaha. Je dérange, mais j'arrange. On peut compter sur moi, mais je suis incontrôlable. J'ai le clash facile.

Il y a une histoire comme quoi tu aurais eu une aventure avec un footballeur en 2008. Vrai, faux ?
Vrai, je ne m'en suis pas cachée, même si nous ne l'avons pas affiché non plus. Je n'affiche aucune de mes relations perso.

Du coup, tu dois connaître d'autre footballeurs ?
Bien sûr, j'ai été en couple pendant près d'un an avec ce footballeur, cela va de soi que j'en ai rencontré d'autres. Ce sont des amis. Rien de plus. Je suis une « ex de ».

Quel est le footballeur que tu trouves le plus sexy ?
En général, il me faut du temps pour trouver un type charmant. Je n'ai plus vingt ans, le physique ne fait pas tout. Disons que j'aime bien John Carew qui, en plus d'être adorable, est plein d'humour. Djib', dans son style, est pas mal. Carlton Cole aussi, en photo ! Hahaha !

Et même pas un tout petit babtou dans le tas ?
(rires) Je suis en couple avec un très, très beau babtou, barbu et tatoué ! C'est une question de personne, pas une question de physique !

« Les footballeurs sont plus à leur place en couv de Têtu ou GQ »

Ça parle de foot, un peu, dans le milieu du porno ou pas du tout ? Ian Scott est un grand sportif, Manu Ferrara est un ancien prof de sport également...
Je ne te crois pas ! Ian, sportif ? Cette blague !

Si, si ! Il fait les concours Iron Man...
Oh merde... Pour Manu, je sais qu'il fait grave de sport. Quand je suis à Los Angeles, il est toujours au basket, au tennis ou autre. Mais niveau foot, nan, pas tellement. En même temps, je ne fréquente pas suffisamment mes collègues pour savoir qui s'intéresse à quoi. En revanche, je tiens a préciser que j'ai mis la pâtée - et pieds nus - à Ramon Nomar et Tony Ribas… Et oui, les grands Espagnols, raides dingues du Barça et qui se la jouent à mort. Bim bam boum, petit pont, esquive et but de la Sierra ! Ils étaient minables. À voir dans le film Summer Gateway chez Penthouse.

Attends, attends, c'était pour une scène de comédie ou tu les as vraiment humiliés au foot ?
Pour de la comédie, mais on jouait en vrai. Ils ont dit « At action you play soccer. » I did. I killed them.

Tu penses quoi des WAG ?
Je m'en fous. Une nana à poil dans un magazine, c'est juste une nana à poil. La femme d'un député suisse vient de tourner dans un porno… C'est carrément plus excitant ! Le trip est cool. Ça se libère.

L'un de tes premiers films s'appelle Épouses infidèles. C'est pas plutôt du côté des footballeurs qu'il faut regarder en matière de tromperie ?
Elle est con, ta question. C'est du coté de beaucoup d'hommes et de femmes qu'il faut regarder… Ils ne sont ni plus ni moins sujets à tromper. N'importe quel type un peu friqué et connu se tape des nanas. Comme n'importe quel type lambda se tapera une fille si l'occasion se présente. Idem pour les femmes.

Depuis que tu es passée à la réalisation, tu as lancé une franchise Liza aime.... À quand un Liza aime les footballeurs ?
Trop soft, ils sont plus à leur place en couv de Têtu ou GQ. Trop propres. Je pencherais pour un Liza aime les boxeurs ou Liza aime les Free Fighters. Là ouais, ça serait drôle. La p'tite Tiffany Doll entre les mains de Jon Jones et Cain Velasquez… MIAOU ! Je m'occupe personnellement de Ronda Rousey.

Pour les amateurs, Liza Del Sierra est en couverture du Hot Vidéo d'octobre 2013...

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion