Derniers commentaires
Fil infos
 
 
 
 
Un lanceur dans une classe à part
le 26 septembre 2016 à 19:21
Un lanceur dans une classe à part
Dès le jour où il est arrivé dans les Ligues majeures à 20 ans avec sa motion décontractée et sa balle courbe dévastatrice, José Fernandez a démontré qu'il était dans une classe à part. La consternation et le chagrin persisteront pendant un certain temps à la suite du décès de Fernandez à l'âge de 24 ans, dans un accident de bateau survenu dans la nuit de dimanche. L'as lanceur des Marlins de Miami s'est révélé l'une des plus brillantes jeunes vedettes du baseball, un talent précoce accompagné d'une personnalité attachante. « Ma première impression de Jose a été de me dire, "Cette recrue se montre trop à l'aise." La première fois qu'il a lancé contre nous, c'était déconcertant parce qu'il était si animé, a déclaré le directeur général des Rockies du Colorado, Walt Weiss. Selon les règles non écrites du baseball, c'est une attitude inacceptable. Mais il ne m'a pas fallu longtemps avant que je réalise que ce gars était seulement animé d'une joie immense de jouer au baseball. » L'avenir semblait radieux pour Fernandez, qui a remporté le titre de recrue par excellence de la Ligue nationale en 2013. Il a raté une grande partie des saisons 2014 et 2015 en raison d'une chirurgie du type Tommy John. Mais même ce contretemps ne semblait pas dramatique de la façon dont le droitier lançait cette année. « Il était la figure des Marlins. Il était aimé », a déclaré le premier-but des Athletics d'Oakland, Yonder Alonso, qui est allé à l'université à Miami et originaire de Cuba comme Fernandez. « C'est un dur coup pour l'équipe, pour la ville, pour tout le monde. C'est un choc parce qu'il n'avait que 24 ans. C'est tout un choc. » Alors que la douleur de sa perte se fait cruellement sentir, la carrière de Fernandez mérite d'être célébrée. Voici quelques faits et statistiques qui témoignent de ses quatre années pendant lesquelles il a fait impression: Quelle recrue! : Moins de deux ans après avoir été réclamé en première ronde au repêchage - et sans expérience des ligues mineures au-delà du baseball A - Fernandez a fait ses grands débuts en avril 2013. Il terminera la saison avec une fiche de 12-6 et une moyenne de 2,19, devançant son compatriote cubain Yasiel Puig pour le titre de recrue de l'année. Zone de confort : Les départs de Fernandez à domicile ont été mémorables. Il en a effectués 42, compilant un dossier incroyable de 29-2 et une moyenne de points mérités de 1,49. Ses deux derniers départs à domicile ce mois-ci ont été à l'image de sa carrière. Contre les Dodgers et les Nationals - deux champions de section - il a blanchi les frappeurs adverses en 15 manches, retirant 26 frappeurs au bâton. Habile au bâton : Fernandez a maintenu une moyenne de ,213 en 136 apparitions au bâton avec deux circuits, son premier donnant lieu à un incident contre les Braves d'Atlanta en 2013 quand les deux bancs se sont vidés après que le jeune homme eut lancé son bâton et pris le temps de regarder la balle aboutir dans les estrades du champ gauche. Contre les Braves au mois de juillet dernier, Fernandez s'est présenté comme frappeur suppléant au début de la 12e manche et il a cogné un double de deux points pour aider les Marlins à l'emporter 7-5. En bonne compagnie : À sa première saison complète depuis son opération, Fernandez a pris part au match des étoiles cette année et son palmarès s'établit à 16-8 avec une moyenne de 2,86 et 253 retraits au bâton. Sa moyenne de 12,49 retraits au bâton par neuf manches, la cinquième plus élevée au fil d'une saison. Seuls Randy Johnson (deux fois), Pedro Martinez et Kerry Wood ont fait mieux.

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion