Derniers commentaires
Fil infos
 
 
 
 
BMW plus impliqué en Formule Électrique
le 27 septembre 2016 à 14:59
BMW plus impliqué en Formule Électrique
Le constructeur automobile BMW va augmenter son implication en Formule Electrique, comme partenaire de l'écurie américaine Andretti, puis faire son retour en endurance et aux 24 Heures du Mans en 2018, en GT, a-t-il annoncé mardi dans un communiqué. Suite à une réunion de son conseil d'administration, la marque basée à Munich a validé une stratégie globale destinée « à réaligner ses activités en sport automobile », autour du « développement durable » et de plusieurs catégories phare, sans abandonner le rallye-raid, avec Mini, et le Championnat d'Allemagne des voitures de tourisme (DTM) dans lequel BMW se bat exclusivement contre Audi et Mercedes. « Ce réalignement intervient sept ans après le retrait de la Formule 1 (quand l'écurie suisse Sauber a repris son indépendance, ndlr) et quatre ans après le retour en DTM », souligne le communiqué. Il va permettre au groupe BMW de « prendre en compte certains enjeux importants dans le monde en perpétuelle mutation du sport automobile, afin de toucher des publics différents autour du monde ». Selon Klaus Fröhlich, membre chargé du Développement au sein du conseil d'administration de BMW AG, ce réalignement stratégique « est un engagement fort de la part de notre société et va rester une pierre angulaire du Groupe BMW dans l'avenir », car « tout le monde sait que BMW et le sport automobile sont intrinsèquement liés. Ces engagements nous permettent de démontrer notre expertise technologique sur des plateformes internationales permettant de faire la promotion de la mobilité électrique ». Au Mans en 2018 BMW fournit déjà les voitures de sécurité du Championnat FIA de Formule Electrique, des coupés i8 hybrides et rechargeables. Le partenariat avec le Team Andretti, en vigueur dès la 1re manche de la 3e saison, le 9 octobre à Hong Kong, verra un pilote maison, le Portugais Félix da Costa, au volant d'une des monoplaces 100% électriques de l'écurie américaine. Il pourrait se transformer en engagement officiel à partir de 2018, sur le modèle de ce que prévoit Audi avec l'écurie allemande Abt à partir de 2017. Ce partenariat va permettre « une interaction très étroite entre la course automobile et le développement de nos voitures de série », ajoute M. Frölich, tout en n'hésitant pas à « affronter nos rivaux les plus sérieux, avec des équipes d'usine ou privées. C'est une stratégie parfaitement adaptée à notre groupe. Vivement l'avenir », conclut-il. Le grand retour aux 24 Heures du Mans, remportées en 1999 par un prototype BMW, et dans le Championnat du monde d'endurance (WEC) se fera en 2018, avec une nouvelle voiture engagée en GT, contre les Porsche, Ferrari et autres Aston Martin, Ford ou Corvette. Il a été salué, dès jeudi, par l'Automobile Club de l'Ouest (ACO), organisateur de l'épreuve reine de l'endurance automobile mondiale. Comme ses rivales qui produisent aussi des coupés haut de gamme, BMW alignera aussi des « voitures client » en Europe et aux États-Unis, dans la série IMSA, inscrites dans les catégories GT3 ou GT4 et confiées à des écuries privées.

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion