Fil infos
 
 
 
 
Des premiers pas plaisants pour Dubois
le 27 septembre 2016 à 19:25
Des premiers pas plaisants pour Dubois
Pierre-Luc Dubois a disputé un premier match préparatoire avec les Blue Jackets de Columbus dimanche et le Québécois est satisfait des premiers coups de patin qu’il a donnés dans la LNH. « C’était vraiment le fun. Tu n’oublies pas ton premier match où tu portes les couleurs de ton équipe de la LNH, a déclaré Dubois au micro de l’émission On jase mardi. Je ne savais pas à quoi m’attendre au début. Je me doutais que la game allait être rapide et que tout le monde allait travailler vraiment fort. Ç’a demandé une petite période d’adaptation sur les mises en jeu. « J’ai vraiment senti la différence physique entre les joueurs du junior et ceux de la Ligue nationale. Dans le junior, il y a encore des gars qui sont des enfants. Dans la Ligue nationale, il n’y a pas vraiment de jeu facile. Ce n’est pas facile de rentrer au filet, ce n’est pas facile de protéger la rondelle. Il y a tout le temps quelqu’un qui veut te rendre la tâche difficile. » À Columbus, Dubois a la chance de vivre son baptême de feu sous les ordres du controversé John Tortorella. Cela dit, le Québécois se considère privilégié de l’avoir comme entraîneur. « C’est un gars vraiment passionné et fait beaucoup attention aux détails, a expliqué Dubois. Il est vraiment honnête et il ne te cachera jamais rien : que ce soit positif ou négatif. Il veut le meilleur pour l’équipe et a ses joueurs à cœur. C’est le fun de jouer pour un coach comme lui. « Comme je ne joue au centre que depuis deux ans, Trotorella m’a dit que c’est le temps d’apprendre et de faire des erreurs. Il sait que c’est là que je veux jouer. J’apprends vite, mais il me manque encore l’expérience. Je suis régulier depuis Noël passé et je veux apprendre. » Martin Lemay avait été l’un des seuls spécialistes de la planète hockey à prédire la sélection de Dubois au troisième rang du dernier repêchage par les Blue Jackets et l’animateur de l’émission On jase n’a pas manqué de le rappeler mardi. Il a demandé à Dubois s’il le croyait également. « J’avais un petit feeling avant le repêchage. J’avais eu de très bonnes entrevues avec Columbus au Combine. Après, nous sommes allés quatre ou cinq gars à Columbus et là aussi ç’avait très bien été. Je savais qu’ils avaient besoin d’un joueur de centre aussi. J’y croyais un peu. » Dubois poursuit son camp d’entraînement avec les Blue Jackets et a indiqué avoir comme objectif de s’améliorer de jour en jour et de match en match. Il a également avoué que le défenseur québécois David Savard l’a pris sous son aile et qu’il lui était très reconnaissant.

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion