Derniers commentaires
Fil infos
 
 
 
 
Un gain plus difficile que prévu pour le Barça
le 28 septembre 2016 à 23:27
Un gain plus difficile que prévu pour le Barça
Barcelone, sans Lionel Messi et en mal d'inspiration, a néanmoins réussi à s'imposer à Mönchengladbach 2 buts à 1 mercredi, pour une deuxième victoire qui lui permet de prendre seul la tête du groupe C de Ligue des Champions. Les Catalans sont désormais en position de force avant de recevoir le 19 octobre Manchester City - qui a fait match nul contre le Celtic (3-3) -, pour le premier choc entre les prétendants à la première place du groupe. Thorgan Hazard, le frère d'Eden, a ouvert la marque pour Mönchengladbach à la 34e et Arda Turan lui a répondu pour Barcelone à la 65e, avant que Gerard Piqué n'inscrive le but vainqueur à la 74e. Défié pendant une heure par une équipe allemande bien organisée et jouant tous les coups à fond, Barcelone a fait la différence en fin de match, lorsque les joueurs du Borussia ont payé leurs efforts de la première heure. Après le récital du premier match et le 7-0 passé au Celtic à Glasgow, les stars catalanes sont tombées sur une opposition beaucoup plus sérieuse, contre une équipe germanique qui avait gagné ses onze derniers matches à domicile. Et Barcelone n'a pas réussi à faire exploser Mönchengladbach, comme l'avait fait Manchester City deux semaines plus tôt (4-0). Privé de son meneur de jeu, Barcelone se présentait avec une attaque à trois, Neymar n'hésitant pas à décrocher pour venir participer à la construction, tandis que Suarez et l'international espagnol Paco Alcacer, qui remplaçait Messi, restaient en pointe. Jamais encore le Barça n'avait eu l'occasion de jouer un match à Mönchengladbach, même à l'époque où les joueurs de la Ruhr dominaient le foot allemand avec Günter Netzer, Berti Vogts ou Jupp Heynckes, mais la découverte du Borussia Stadion n'a pas été une partie de plaisir. Luis Enrique l'avait dit avant le match : "Mönchengladbach inspire la crainte à domicile, ils ne sont pas dangereux seulement avec la balle, mais ils attaquent très tôt et pressent haut". Plan de match gagnant Bien vu. Barcelone a en effet eu du mal à se sortir du pressing d'une formation sans complexe et sans peur. Les 62% de possession de balle des Catalans à l'heure de jeu ne reflétaient d'ailleurs pas l'impression donnée par le match, où l'on voyait deux équipes faire jeu égal et se créer sensiblement le même nombre de situations dangereuses. Derrière, les centraux Gerard Piqué et Javier Mascherano ont parfois été mis au supplice par les percées du Brésilien Raffaël en première mi-temps, avant que ce dernier ne soit remplacé juste après la pause pour blessure. C'est d'ailleurs d'un une-deux Raffaël/Mahmoud Dahoud, qui a complétement déséquilibré la défense centrale, qu'est venu le but de Thorgan Hazard. Les remplacements d'Alcacer par Rafinha et de Ivan Rakitic par Arda Turan avant l'heure de jeu ont cependant porté leurs fruits, puisque c'est le Turc qui a inscrit le but égalisateur, sur un service lobé de Neymar dans la surface. Les Allemands, peut-être fatigués par leurs efforts, ont alors baissé de pied et Barcelone s'est fait de plus en plus dangereux. À la 74e minute, le gardien Yann Sommer relâchait un tir de Suarez dans les pieds de Piqué, qui n'avait plus qu'à pousser la balle au fond des filets. Il faudra à Barcelone se montrer plus incisif et plus réaliste contre Manchester City pour confirmer son statut de favori de la compétition.

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion