Fil infos
 
 
 
 
Le Canada gagne la Coupe du monde
le 30 septembre 2016 à 05:00
Le Canada gagne la Coupe du monde
TORONTO - Brad Marchand a couronné une remontée spectaculaire et le Canada a gagné la Coupe du monde de hockey pour une deuxième fois de suite. Marchand a battu Jaroslav Halak en infériorité numérique avec 43,1 secondes à faire en temps réglementaire, jeudi, propulsant le Canada vers une victoire de 2-1 contre l'Europe. Le but de Marchand est survenu un peu plus de deux minutes après que Patrice Bergeron eut créé l'égalité en avantage numérique. « C'est un rêve qui se réalise et je vais chérir chaque seconde de ce tournoi pour le reste de ma vie », a affirmé Marchand. Le Canada avait gagné le premier match de la finale au meilleur de trois par le pointage de 3-1, mardi. Il s'agit d'une 16e victoire de suite pour le Canada dans un tournoi majeur. Carey Price a eu son mot à dire avec 32 arrêts. Sidney Crosby a été nommé joueur par excellence du tournoi. Il a accumulé trois buts et sept aides en six matchs. « C'est tout simplement fou la façon dont tout est tombé en place, a exprimé Crosby. Quand tu te fais prendre en défaut si tard dans la rencontre, tu ne souhaites que te rendre en prolongation. Ensuite, 'Marchy' s'amène et il marque un but de la sorte. C'est un sentiment assez incroyable si on considère tout le travail accompli pour obtenir des chances de marquer ce soir. Ça n'a pas été facile. » Zdeno Chara a inscrit l'unique but de l'Europe en première période. Halak semblait être en mesure de s'occuper du reste, mais Bergeron l'a finalement déjoué avec 2:53 à faire en troisième période. Halak a terminé le match avec 32 arrêts à sa fiche. Halak est passé près de signer le premier jeu blanc contre le Canada dans un tournoi regroupant les meilleurs joueurs au monde depuis les quarts de finale des Jeux olympiques de Turin, en 2006. Comme lors du premier match, l'Europe a trouvé le moyen de sortir le Canada de sa zone de confort pendant de longs moments, jeudi. Le Canada a décoché son premier tir vers Halak après près de six minutes de jeu. Et 27 secondes plus tard, Chara a quitté son poste à la pointe pour accepter une remise d'Andrej Sekera et battre Carey Price du côté de la mitaine. C'était seulement la troisième fois que le Canada se retrouvait devant un déficit depuis le début du tournoi. Les deux premières fois, les Canadiens avaient répliqué 89 secondes plus tard face aux États-Unis et 72 secondes plus tard contre la Russie. Le Canada a accumulé les erreurs et l'Europe a pu monter deux attaques dangereuses en infériorité numérique en première période. Price a toutefois résisté. L'entraîneur-chef Mike Babcock avait déclaré après le match de mardi que l'Europe avait donné l'impression que les Canadiens étaient là, et ce fut encore le cas jeudi. Le Canada a rarement appliqué de la pression sur la défensive européenne pendant les 40 premières minutes de jeu. Un avantage numérique tôt en deuxième période a semblé redonné de l'énergie au Canada. John Tavares a obtenu la meilleure chance, mais son tir a atteint le poteau alors que Halak était hors position. Pendant ce temps, Price a gardé le Canada dans le match en frustrant Thomas Vanek après une mise en scène d'Anze Kopitar. Ayant besoin d'une étincelle, Babcock a modifié ses trios au début de la troisième période. Tavares s'est retrouvé aux côtés de Jonathan Toews et Steven Stamkos, tandis que Logan Couture a rejoint Ryan Getzlaf et Corey Perry. Le quatrième trio de Joe Thornton, Matt Duchene et Ryan O'Reilly a vu son rôle être limité. Finalement, il a fallu une punition contre Kopitar avec 3:35 à faire pour ouvrir la porte au Canada. Bergeron a dévié un tir de la pointe de Brent Burns avec 2:57 à faire. Il s'agissait de son quatrième but du tournoi, tandis que Crosby récoltait son 10e point. L'Europe a obtenu une chance de répliquer plus tard, quand Drew Doughty a été puni pour bâton élevé avec 1:50 à écouler. Cependant, Roman Josi a atteint le poteau et Marian Hossa a été incapable de battre Price. Quelques secondes plus tard, Toews a transporté le disque en zone offensive et a attiré l'attention des joueurs européens avant de céder la rondelle en retrait à Marchand, qui a joué les héros en décochant un tir parfait. « Nous possédions une excellente équipe à tous les niveaux, mais parfois, tout repose sur ton gardien. Le leur a fait tout un travail, mais Carey a joué de la façon dont nous avions besoin ce soir », a insisté Toews. Marchand a été le meilleur buteur du tournoi avec cinq buts. Le Canada est invaincu dans un tournoi majeur depuis le tour préliminaire des Jeux olympiques de Vancouver, en 2010.
 

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion