Fil infos
 
 
 
 
La Juventus vient à bout d'Empoli
le 2 octobre 2016 à 15:31
La Juventus vient à bout d'Empoli
ROME - La Juventus Turin a creusé dimanche un premier écart en tête du Championnat d'Italie grâce à sa victoire à Empoli (3-0), couplée à la défaite à Bergame de Naples (1-0), désormais repoussé à quatre longueurs après la 7e journée. Après avoir longtemps buté sur la défense d'Empoli, la Juventus a fait parler sa puissance offensive pour conforter sa première place en championnat et confirmer son net succès de mardi en Ligue des champions (4-0 sur le terrain du Dinamo Zagreb). Avec la défaite de Naples (2e), les Turinois comptent déjà quatre longueurs d'avance sur leur poursuivant. Pendant une heure, les bianconeri se sont pourtant heurtés à la défense d'Empoli (19e) et notamment au gardien Skorupski, auteur de très nombreux arrêts décisifs. Mais le duo Higuain-Dybala a fini par faire plier l'équipe toscane, qui a explosé en cinq minutes, encaissant trois buts entre la 65e et la 70e minute. C'est d'abord Dybala qui a trouvé la faille avec une belle frappe du gauche dans la surface après un bon travail d'Alex Sandro. L'ancien attaquant de Palerme ouvrait ainsi son compteur en Serie A après avoir marqué à Zagreb son premier but de la saison. C'est ensuite Higuain qui est entré en piste avec un doublé en trois minutes (67e et 70e), d'abord lui aussi d'une frappe du gauche puis en dribblant Skorupski après une erreur défensive d'Empoli. L'Argentin en est désormais à six buts cette saison en Serie A et rejoint son compatriote Icardi (Inter) en tête du classement des buteurs. Naples décroche Moins habitué que la Juve à enchaîner les matches tous les trois jours, Naples n'est donc pas parvenu à tenir le rythme et a subi sur le terrain de Bergame sa première défaite de la saison. Alors qu'ils avaient réussi mercredi une prestation de premier plan face à Benfica (4-2), les hommes de Maurizio Sarri ont été dimanche incapables de déstabiliser l'Atalanta (12e), qui vivait pourtant jusque-là un début de saison pénible. L'Atalanta a rapidement ouvert la marque par Petagna (9e) et a été régulièrement dangereuse, notamment sur un tir sur la barre de l'ancien Parisien et Sochalien Dramé. Malgré un très bon coup franc de Ghoulam, Naples de son côté n'a que trop rarement menacé Berisha et doit donc déjà laisser filer la Juve. La Roma sur le podium C'est l'AS Rome qui a remporté dimanche soir le choc de cette 7e journée en battant l'Inter Milan 2-1. Ce succès obtenu à l'issue d'un match très spectaculaire permet aux giallorossi de récupérer la troisième place dont s'était provisoirement emparée la Lazio, sa grande rivale, désormais 4e. Le premier but romain a été inscrit dès la 5e minute par Dzeko, auteur de cinq buts déjà cette saison. Malgré de multiples occasions, la Roma a comme souvent laissé son adversaire revenir dans le match, avec un but milanais signé Banega à la 72e minute. Mais les hommes de Luciano Spalletti ont continué à pousser et Manolas leur a offert les trois points en reprenant un coup franc de Florenzi (76e). L'Inter glisse à la 9e place. Auparavant, l'AC Milan et le Torino avaient obtenu deux difficiles mais précieuses victoires qui leur ont permis de s'installer dans le premier tiers du classement. Désormais 6e, le Milan a renversé une situation très compromise face à Sassuolo (13e), qui menait en effet 3-1 à une demi-heure de la fin. Mais Bacca sur penalty puis Locatelli et Paletta ont offert la victoire aux rossoneri. Le Torino (7e) a de son côté battu la Fiorentina (14e) 2-1 et s'affirme de plus en plus comme l'un des outsiders possibles pour les places européennes. Ces deux matches avaient la particularité d'être les premiers de Serie A lors desquels était testée l'assistance vidéo à l'arbitrage. Il s'agissait de tests off-line, c'est-à-dire sans communication entre l'arbitre vidéo et le central.

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion