Derniers commentaires
Fil infos
 
 
 
 
L'Argentine sous pression sans Lionel Messi
le 5 octobre 2016 à 14:24
L'Argentine sous pression sans Lionel Messi
PARIS, France - L'Argentine sans Messi doit se reprendre au Pérou, après son nul chez la lanterne rouge vénézuélienne, au sein d'un trio de tête composé avec l'Urugay et le Brésil qui a l'occasion jeudi de se détacher en tête du groupe sud-américain de qualifications au Mondial 2018. Les trois premiers affrontent les trois derniers, mais seule l'Argentine jouera à l'extérieur. Et ce sera encore une fois sans son capitaine, Lionel Messi, blessé. La dernière fois, déjà un voyage, cela s'était mal passé pour l'Albiceleste, avec un 2-2 humiliant au Venezuela face au traditionnel Petit Poucet régional qui avait même mené 2-0... La nouvelle blessure du buteur a passablement irrité le nouveau sélectionneur, Edgardo Bauza, qui s'en est pris fin septembre au FC Barcelone: « Ils nous envoient des messages pour qu'on prenne soin de Messi mais, eux, ils ne le protègent pas. Il joue tous les matches ». La Fédération argentine (AFA) avait ensuite présenté ses excuses auprès du club espagnol. Mais cet épisode illustre la déstabilisation du groupe et du sélectionneur suscitée par l'absence de leur Messi... Bauza peut néanmoins compter sur du beau monde dans le secteur offensif (Agüero, Di Maria, Higuain, Dybala...), mais il devra se méfier de l'attaquant vedette des Péruviens, Guerrero. Thiago Silva sur le banc? Le Brésil sous Dunga était en danger et il s'est désormais replacé à la deuxième place du classement après les débuts réussis du nouveau sélectionneur, Tite (victoires contre l'Équateur et la Colombie, 3-0 et 2-1). Le « futebol » connaît de nombreux signes positifs pour la première fois depuis le fiasco du Mondial-2014, avec le premier titre olympique décroché aux JO 2016 de Rio, un Neymar en grande forme avec la Seleçao, un Gabriel Jesus prometteur en pointe et un nouveau technicien qui fait pour l'instant l'unanimité. Reste à confirmer dans la durée, avec dans un premier temps cette double confrontation contre des mal classés, la Bolivie (8e sur 10) et le Venezuela (dernier). Méfiance: les Brésiliens reçoivent la Bolivie certes mal en point mais qu'ils n'ont plus battue depuis 12 ans (deux nuls, une défaite), et qui avec son nouveau sélectionneur, l'Argentin Angel Guillermo Hoyos, vient de signer deux bons résultats (2-0 contre le Pérou et 0-0 au Chili). Tite a rappelé trois anciens, présents lors du Mondial 2014: les milieux Oscar et Fernandinho et surtout le défenseur central Thiago Silva, qui n'avait plus été convoqué depuis plus d'un an. Il y a cependant peu de chances que le sélectionneur modifie sa charnière centrale, composée de Marquinhos et Miranda, au profit de l'ex-capitaine. L'Uruguay, qui possède un point de plus que le Brésil et l'Argentine, reçoit le Venezuela et a donc une bonne occasion de garder les rênes du groupe. La Celeste de Suarez et Cavani pensera surtout à bien préparer le choc de mardi en Colombie. Le Chili, lui, joue une de ses dernières cartes: le double champion continental en titre est à cinq longueurs de la 4e place directement qualificative et ferait donc mieux de l'emporter en Équateur (5e) pour remonter la pente. Dans la nuit de jeudi à vendredi: A Quito (21h00 heure GMT): Equateur - Chili A Montevideo (23h00 GMT ): Uruguay - Venezuela A Asuncion (23h30 GMT): Paraguay - Colombie A Natal (vendredi 00h45 GMT): Brésil - Bolivie A Lima (vendredi 02h15 GMT): Pérou - Argentine Classement: Pts J G N P bp bc dif  1. Uruguay 16 8 5 1 2 16 5 +11 2. Brésil 15 8 4 3 1 16 9 +7 3. Argentine 15 8 4 3 1 9 6 +3 4. Colombie 13 8 4 1 3 12 10 +2 5. Equateur 13 8 4 1 3 13 12 +2 6. Paraguay 12 7 3 3 1 9 11 -2 7. Chili 11 8 3 2 3 13 12 +1 8. Bolivie 7 8 2 1 5 9 13 -4 9. Pérou 7 8 2 1 5 8 15 -7 10. Venezuela 2 8 0 2 6 9 21 -12 NDLR: Les quatre premiers se qualifient directement pour la Coupe du monde. Le 5e dispute un barrage intercontinental contre une équipe de la zone Océanie.

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion