Derniers commentaires
Fil infos
 
 
 
 
Aperçu LNH : la division Métropolitaine
le 5 octobre 2016 à 14:00
Aperçu LNH : la division Métropolitaine
Le RDS.ca poursuit son survol des forces en présence dans chacune des divisions de la LNH avec un coup d'oeil aujourd'hui sur la division Métropolitaine. Hurricanes de la Caroline Les Hurricanes de la Caroline ont peut-être pris de judicieuses décisions pour compléter leur formation essentiellement menée par un impressionnant groupe de jeunes défenseurs, mais l’incertitude plane toujours devant le filet. Devant s’améliorer offensivement, la direction des Hurricanes a su profiter des coupes salariales chez les Blackhawks de Chicago pour mettre la main sur Teuvo Teravainen. Sebastian Aho s’amène quant à lui de la Finlande, alors que les vétérans Lee Stempniak, Viktor Stalberg et Bryan Bickell ont également été embauchés. Jordan Staal excelle toujours des deux côtés de la patinoire, tandis que les jeunes Jeff Skinner, Victor Rask et Elias Lindholm devront eux aussi faire leur part. Rares sont les équipes pouvant rivaliser avec le potentiel de la brigade défensive des Canes, qui compte sur Justin Faulk, Jaccob Slavin, Brett Pesce, Noah Hanifin et Ryan Murphy. C’est sans compter la présence du vétéran Ron Hainsey. Bref, cette formation est remplie de promesses, mais les Hurricanes doivent en obtenir davantage des gardiens Eddie Lack et Cam Ward. S’ils obtiennent ne serait-ce qu’un rendement moyen de ceux-ci, ils pourraient accéder aux séries. Prêt à aider l’équipe prochainement : Sebastian Aho, attaquant Projet à long terme : Janne Kuokkanen, attaquant Blue Jackets de Columbus Les Blue Jackets ont accédé aux séries à une seule reprise au cours des sept dernières saisons, mais ils semblent en voie de renouer avec le hockey printanier. Le groupe d’attaquants des Jackets est rempli de joueurs tenaces dotés de bonnes habiletés – Boone Jenner, Scott Hartnell, Brandon Dubinsky, Nick Foligno –, mais ils misent également sur plusieurs jeunes joueurs de talents, notamment Brandon Saad, Cam Atkinson, Alexander Wennbergand et le troisième choix au total du dernier repêchage, le Québécois Pierre-Luc Dubois. À la ligne bleue, l’ajout de Seth Jones l’an dernier dote les Blue Jackets d’un défenseur no 1 potentiel et le reste du groupe risque d’être correct si les jeunes espoirs de cette brigade se développent bien. L’arrivée de la recrue Zach Werenski, jumelée à la présence de Ryan Murray, David Savard, Jack Johnson et Dalton Prout permet aux Jackets d’envisager l’avenir avec optimisme. Le début de saison catastrophique du gardien Sergei Bobrovsky l’an dernier a coûté très cher à l’équipe. Il se devra d’être bien meilleur si les Blue Jackets espèrent être compétitifs. Prêt à aider l’équipe prochainement : Zach Werenski, défenseur Projet à long terme : Oliver Bjorkstrand, attaquant Devils du New Jersey Les Devils n’ont pas participé aux séries lors des quatre dernières saisons et aucune autre équipe n’a marqué moins de buts qu’eux l’an dernier, mais il y a de l’espoir. Échanger Adam Larsson aux Oilers d’Edmonton en retour du productif Taylor Hall était nécessaire pour améliorer cette timide attaque. Avec Hall et un Mike Cammalleri en santé, l’attaque des Devils devrait être meilleure. Adam Henrique et Kyle Palmieri ont chacun atteint le plateau des 30 buts la saison dernière. Travis Zajac n’est pas un fin marqueur, mais son jeu est responsable. L’espoir Pavel Zacha devrait offrir lui aussi un peu plus de punch à cette attaque. Le départ de Larsson se fera sentir à la ligne bleue. Andy Greene est le pilier de cette brigade défensive, alors que l’espoir de 22 ans Damon Severson affiche un beau potentiel. Ben Lovejoy, acquis sur le marché des joueurs autonomes, Jon Merrill, John Moore et Seth Helgeson complètent le groupe défensif qui, disons-le, n’inspire pas confiance. Cory Schneider est l’un des meilleurs gardiens du circuit. La question est donc de savoir si les Devils sauront jouer suffisamment bien devant lui pour se faufiler en séries. Avec tous ces trous en défense, la saison risque d’être difficile au New Jersey, mais les Devils seront au moins plus intéressants. Prêt à aider l’équipe prochainement : Pavel Zacha, attaquant Projet à long terme : Michael McLeod, attaquant Islanders de New York Les Islanders ont perdu les services de Frans Nielsen et Kyle Okposo sur le marché des joueurs autonomes durant l’été, mais ils ont amené Andrew Ladd, P-A Parenteau et Jason Chimera à New York et ils pourraient faire de la place à la recrue Mathew Barzal. John Tavares est un joueur de concession, mais ses coéquipiers Brock Nelson, Anders Lee, Ryan Strome, Josh Bailey et Casey Cizikas peuvent aussi contribuer. La brigade défensive jouit quant à elle d’une belle stabilité, notamment depuis que Travis Hamonic a retiré sa demande d’être échangé. Nick Leddy, Johnny Boychuk et Calvin de Haan complètent le top-4, alors que Thomas Hickey offre de la profondeur. Ryan Pulock, le 15e choix au total du repêchage de 2013, a fait ses débuts la saison dernière et a un beau potentiel, en plus d’un puissant lancer du point d’appui. Devant le filet, Jaroslav Halak et Thomas Greiss sont de bonnes options, mais les Islanders peuvent aussi compter sur Jean-François Bérubé. Les Islanders seront-ils tentés d’en échanger un? Avec trois participations consécutives aux séries, les Islanders pourraient naturellement être considérés comme des prétendants cette saison. Ils ont assez de profondeur pour rivaliser en séries, mais ils auront besoin de l’éclosion de plusieurs de leurs éléments pour aspirer à plus. Prêt à aider l’équipe prochainement :  Matthew Barzall, attaquant Projet à long terme : Kieffer Bellows, attaquant Rangers de New York Les Rangers ont participé à 10 des 11 dernières séries éliminatoires, mais leur fenêtre d’opportunité se referme peut-être parce qu’elle est grandement liée aux performances du gardien de 34 ans Henrik Lundqvist. Excellent, Lundqvist a longtemps gâté les Rangers, mais si son jeu décline, les New-Yorkais ne contrôlent pas assez le jeu pour compenser à une éventuelle baisse de régime de leur vétéran gardien. Ryan McDonagh est le pilier défensif de cette équipe, mais en s’engageant à long terme avec Dan Girardi et Marc Staal, les Rangers ont dû laisser partir Anton Stralman et Keith Yandle, réduisant ainsi leur capacité à bien bouger la rondelle. Kevin Klein a bien fait en support, et l’espoir Brady Skjei, un incroyable patineur, pourrait être prêt à faire le saut. Les Rangers ont du talent en attaque et ils seront encore plus dangereux si Rick Nash revient en pleine forme. Ce dernier est passé d’une récolte de 42 buts en 2014-2015 à 15 l’an dernier. Derek Stepan et Mats Zuccarello sont capables de marquer sur une base régulière, mais les Rangers ont plusieurs joueurs relativement jeunes pouvant offrir une contribution significative. Chris Kreider, J.T. Miller, Kevin Hayes, Mika Zibanejad, Brandon Pirri, de même que les recrues Jimmy Vesey et Pavel Buchnevich peuvent tous faire leur part. Il devrait donc y avoir assez de talent chez les Rangers pour leur permettre d’accéder encore aux séries, mais leur vulnérabilité dans certaines facettes pourrait leur causer des problèmes tôt ou tard. Prêt à aider l’équipe prochainement : Jimmy Vesey, attaquant Projet à long terme : Tarmo Reunanen, défenseur Flyers de Philadelphie La dernière saison des Flyers n’allait nulle part, mais l’émergence de Shayne Gostisbehere les a propulsés jusqu’en séries. Après avoir pris part aux séries deux fois au cours des quatre dernières années, rien n’est certain pour Philadelphie cette saison. Gostisbehere est le leader, mais les Flyers ont d’autres jeunes défenseurs en ascension, notamment les récents choix de premier tour Ivan Provorov et Travis Samheim. D’ci à ce qu’ils héritent d’un rôle principal, les vétérans Michael Del Zotto, Mark Streit, Radko Gudas et Nick Schultz et Andrew MacDonald assureront la transition. En attaque, les Flyers sont très redoutables. Claude Giroux appartient à l’élite, alors que Wayne Simmonds et Brayden Schenn ont connu du succès l’an dernier à ses côtés, tout comme Jakub Voracek lors des saisons précédentes. Sean Couturier excelle des deux côtés de la rondelle, tandis que Michael Raffl et Matt Read font aussi leur part. Les jeunes attaquants Scott Laughton et Nick Cousins pourraient les propulser au sommet. Steve Mason s’est relancé à Philadelphie et le duo qu’il forme avec Michal Neuvirth risque d’offrir un avantage aux Flyers devant le filet. Les Flyers n’ont peut-être pas tout le talent nécessaire pour être des aspirants aux grands honneurs, mais une autre participation aux séries est certainement du domaine du possible. Prêt à aider l’équipe prochainement : Ivan Provorov, défenseur Projet à long terme : Philippe Myers Penguins de Pittsburgh Les Penguins de Pittsburgh sont bien équipés pour amorcer la défense de leur titre. L’an dernier, les Penguins ont pris leur élan lorsque Mike Sullivan a remplacé Mike Johnston derrière le banc. Les étoiles de l’équipe – Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Phil Kessel – ont pour leur part profité du support précieux des recrues Conor Sheary, Bryan Rust et Tom Kuhnhackl. Les vétérans Patric Hornqvist, Chris Kunitz, Carl Hagelin, Nick Bonino et Matt Cullen ont eux aussi joué un rôle clé dans la conquête de la coupe Stanley. La défense compte sur moins d’étoiles, à part Kristopher Letang, qui a été formidable à compter de l’arrivée de Sullivan. Le vétéran Trevor Daley a occupé un poste sur le top-4, alors que Brian Dumoulin a vu ses fonctions augmenter à mesure que la saison progressait. Olli Maatta a éprouvé des problèmes de santé, mais l’arrière de 22 ans devrait avoir un plus grand rôle cette saison. Devant le filet, Matt Murray ne pourra amorcer la saison en raison d’une fracture à la main après avoir arraché le poste de no 1 à Marc-André Fleury en fin de saison dernière. Qu’arrivera-t-il lorsque Murray effectuera un retour au jeu? Un échange? Le statu quo? À suivre… Prêt à aider l’équipe prochainement : Daniel Sprong, attaquant Projet à long terme : Kasper Bjorkqvist, attaquant Capitals de Washington Les Capitals ont amassé 120 points dès la première saison de Barry Trotz derrière le banc, mais le dénouement a encore été le même, c'est-à-dire une élimination rapide, aux mains des éventuels champions. Les ajouts de T.J. Oshie et Justin Williams ont rapporté. Le développement rapide d’Evgeny Kuznetsov a offert une production offensive précieuse et complémentaire à celle d’Alex Ovechkin et Nicklas Backstrom (du moins jusqu’en séries, où Kuznetsov a été limité à deux points en 12 matchs). Les Capitals ont acquis Lars Eller et la recrue Jakub Vrana frappe à la porte. Avec Andre Burakovsky et Marcus Johansson en plus, les Caps ne devraient pas avoir de difficultés à marquer. En défense, John Carlson, Matt Niskanen et Karl Alzner ont solidifié leur position et Dmitry Orlov devrait se joindre à eux sur le top-4. Cela devrait réduire le temps de jeu du vétéran Brooks Orpik. Nate Schmidt est un bon patineur qui n’est pas très sollicité, mais il a néanmoins progressé l’an dernier. Devant le filet, difficile de reprocher quoi que ce soit à Braden Holtby, qui a une charge de travail plus lourde que la moyenne des gardiens du circuit et qui affiche un taux d’efficacité de ,937 en 46 matchs de séries. Tous les morceaux sont donc encore en place pour permettre aux Capitals d’aspirer aux grands honneurs. Voilà pourquoi les récents échecs sont encore plus frustrants. Prêt à aider l’équipe prochainement : Jakub Vrana, attaquant Projet à long terme : Ilya Samsonov, gardien

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion