Derniers commentaires
Fil infos
 
 
 
 
Aperçu LNH : survol de la division Atlantique
le 6 octobre 2016 à 14:00
Aperçu LNH : survol de la division Atlantique
Au cours des prochains jours, le RDS.ca effectuera un survol des forces en présence dans chacune des divisions de la LNH. La division Atlantique vous est présentée aujourd'hui. À noter que le Canadien et les Sénateurs d'Ottawa feront l'objet de textes individuels. Bruins de Boston Exclus des séries lors des deux dernières saisons, les Bruins ont ajouté le vétéran joueur d'avant David Backes pour améliorer leur top-6 et réduire l'impact de la perte de Loui Eriksson. Le noyau de l'équipe, mené par Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Krejci, gardera l'équipe bostonaise compétitive, mais un coup de main des jeunes David Pastrnak et Frankie Vatrano sera nécessaire afin d'effectuer un retour dans le tournoi d'après-saison. L'état de la défense représente un point d'interrogation. À 39 ans, Zdeno Chara a perdu en rapidité, même s'il demeure le meilleur arrière des Bruins. Dans les buts, Tuukka Rask a connu des ratés en 2015-16. Un retour au niveau auquel le Finlandais est capable d'évoluer aimerait passablement les Bruins à se qualifier. Prêt à aider l'équipe prochainement : Danton Heinen, attaquant Projet à long terme : Charlie McAvoy, défenseur Lightning de Tampa Bay La dernière saison du Lightning a été marquée par toutes les spéculations entourant le futur statut de joueur autonome de Steven Stamkos. Finalement, l’attaquant étoile a décidé de rester à Tampa Bay qui sera encore une fois parmi les prétendants à la Coupe Stanley en 2016-2017. Une des raisons que le Lightning peut de nouveau aspirer aux grands honneurs est que Stamkos n’est pas le seul canon en attaque. Nikita Kucherov est sur le point de devenir l’une des vedettes de la LNH. Tyler Johnson, Ondrej Palat et Alex Killorn peuvent également produire avec constance. Jonathan Drouin a démontré l’étendue de son talent qui avait mené à sa sélection au troisième rang au total du repêchage de 2013. L’endroit où le Lightning doit s’améliorer, c’est du côté de la brigade défensive. Leur premier duo qui est composé de Victor Hedman et Anton Stralman fait partie de l’élite de la ligue. Par contre, un peu de renfort ne serait pas de refus en défense pour venir appuyer les Jason Garrison, Braydon Coburn, Andrej Sustr et Nikita Nesterov. Le choix de premier tour de l’équipe en 2012, Slater Koekkoek, pourrait aussi décrocher un poste de régulier. La présence de deux excellents gardiens est une autre raison qui permet au Lightning de viser la Coupe Stanley. Il s’agit de la dernière année du contrat de Ben Bishop et il sera secondé encore une fois par Andrei Vasilevskiy. Prêt à aider l'équipe prochainement: Brayden Point, attaquant Projet à long terme: Dominik Masin, défenseur Red Wings de Detroit La saison 1989-90 représente la dernière fois où les Wings n'ont pas accédé aux séries éliminatoires. Cette séquence est impressionnante, mais elle pourrait être en danger de toucher à sa fin. L'état-major de Detroit a pris les moyens afin de demeurer au plus fort de la course en embauchant les joueurs autonomes Frans Nielsen, Thomas Vanek et Steve Ott. En raison du départ de Pavel Datsyuk vers la Russie, Henrik Zetterberg est l'un des derniers représentants de la puissance offensive qu'ont déjà représenté les Wings. L'équipe paie un salaire considérable pour les services des attaquants d'énergie Justin Abdelkader et Darren Helm, et doit offrir aux jeunes Dylan Larkin, Tomas Tatar, Gustav Nyquist et Riley Sheahan les opportunités de se mettre en évidence. C'est aussi vrai pour les Tomas Jurco, Teemu Pulkkinen, Andreas Athanasiou et Anthony Mantha. Comment l'entraîneur Jeff Blashill parviendra-t-il à satisfaire tout ce beau monde? Idéalement, les Wings pourraient piger dans leur profondeur offensive afin de colmater certaines brèches en défensive. Mike Green pourrait emmagasiner quelques minutes de jeu additionnelles par soir, puisque le niveau de jeu du vétéran Niklas Kronwall a quelque peu diminué. Les résultats avec Danny De Keyser et Jonathan Ericsson, sans être mauvais, n'ont pas été spectaculaires. Pour sa part, Brendan Smith semble être sous-utilisé relativement à ses habiletés. Globablement, le gardien slovaque Petr Mrazek a été excellent, montrant un pourcentage d'arrêts de 92,0 % en 94 départs dans la LNH. Mais il a connu une importante baisse de régime dans le dernier droit la saisons passée, et cela a contribué à l'élimination hâtive de son club. Ce n'est pas comme si les Wings manquaient de munitions au point où ils visiteront les bas-fonds du classement, mais compte tenu de la difficulté avec laquelle ils se sont qualifiés en 2015-16, la commande pourrait être une fois de plus difficile à remplir. Prêt à aider l'équipe prochainement : Evgeni Svechnikov, attaquant Projet à long terme : Dennis Cholowski, défenseur Panthers de la Floride Après une saison record de 103 points l'année dernière, les Panthers ont procédé à une restructuration de leur personnel administratif, adoptant un penchant plus porté vers les statistiques avancées. La défense a connu des changements, avec les départs de Brian Campbell, Erik Gudbranson et Dmitry Kulikov par l'entremise du marché des échanges. Ceux-ci ont été remplacés par Keith Yandle, Jason Demers et Mark Pysyk. Le jeune Aaron Ekblad devra concrétiser son rôle de leader à sa troisième campagne dans la LNH, tandis qu'on s'attend à ce que Michael Matheson apporte une contribution significative. La Floride a pu compter sur deux des meilleurs trios du circuit l'an dernier, le premier étant celui de Jonathan Huberdeau, Aleksander Barkov et Jaromir Jagr, le deuxième étant formé de Jussi Jokinen, Vincent Trocheck et Reilly Smith. Parmi les attaquants dont on s'attend à plus, il y a certainement le centre Nick Bjustad, un joueur en qui la haute direction fonde de grands espoirs. La profondeur au sein de cet alignement confère aux Panthers une chance légitime de se qualifier à nouveau pour les éliminatoires, et peut-être même de surpasser les résultats obtenus la saison passée, surtout si le vétéran gardien Roberto Luongo connaît une autre excellente campagne entre les poteaux. Prêt à aider l'équipe prochainement : Michael Matheson, défenseur Projet à long terme : Henrik Borgstrom, attaquant Sabres de Buffalo Les Sabres tenteront de poursuivre leur reconstruction alors qu’ils ont ajouté le vétéran attaquant Kyle Okposo via le marché des joueurs autonomes et le défenseur Dmitry Kulikov par le biais d’une transaction. Okposo rejoint un groupe d’attaquants talentueux qui comprend Ryan O’Reilly, Jack Eichel et Sam Reinhart. Tyler Ennis, s’il demeure en santé, sera aussi un atout pour l’entraîneur-chef Dan Bylsma. Evander Kane peut être utile sur la patinoire, mais il continue à accumuler les problèmes lorsqu’il n’est pas en patin. L’arrivée de Kulikov aidera certainement la brigade défensive des Sabres. Néanmoins, pour que la défense de Buffalo se solidifie, Rasmus Ristolainen doit se développer en tant que défenseur no 1 de l’équipe pour évoluer dans toutes les situations possibles. Zach Bogosian, Jake McCabe, Cody Franson et Josh Gorges peuvent rendre de fiers services, mais sont plus limités dans le contrôle de la rondelle. L’an dernier, le plan des Sabres était de confier le filet à Robin Lehner, mais ce dernier s’est blessé dès le premier match de la saison. Buffalo espère qu’il pourra rester en santé cette saison. Il faut toutefois noter que Lehner n’a jamais disputé plus de 36 matchs au cours d’une campagne. Les Sabres ont plusieurs raisons pour rêver plus grand, mais verront qu’il est difficile de franchir la prochaine étape. Peut aider l’équipe prochainement : Alex Nylander, attaquant Projet à long terme : Will Borgen, défenseur

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion