Derniers commentaires
Fil infos
 
 
 
 
Carter avait une AUT, selon son agent
Football - le 7 octobre 2016 à 11:50
Carter avait une AUT, selon son agent
Contrairement aux affirmations du quotidien L'Equipe, qui soutient dans une enquête publiée ce vendredi que Dan Carter, Joe Rokocoko et Juan Imhoff ne disposaient pas de la fameuse AUT (autorisation d'usage thérapeutique), pouvant justifier les traces de corticoïdes détectées dans les urines des 3 joueurs du Racing 92 à l'issue de la dernière finale du Top 14, l'agent des deux anciens All Blacks affirme, en écho au communiqué du club francilien, publiée en cours de matinée, que les deux joueurs étaient en règle et va même plus loin en indiquant que le staff médical des champions de France avait bien déposé les justificatifs autorisant l'utilisation de ces substances interdites en compétition. Carter pour soulager un mollet et Rokocoko pour soigner un genou. "C’est juste une utilisation thérapeutique, la cortisone est un médicament utilisé communément pour traiter les douleurs et les inflammations", a déclaré depuis Auckland Simon Porter, interrogé par la chaîne de télévision locale TVNZ. Nous avons été rassurés sur le fait qu’il n’y avait rien à craindre, qu’il n’y avait aucune faute, qu’il n’y avait aucune affaire dont il faudrait répondre, assure-t-il. On avait dit aux gars qu’il n’y avait aucune raison de s’inquiéter. L’attention dont ils font l’objet ne leur plaît pas, mais ils sont plutôt détendus parce qu’ils sont certains que tout est en ordre et que tout va bien." Le problème, c'est que ces déclarations viennent aussi contredire la version du Racing 92 qui a pris soin de préciser qu'"il s’agit de traitements administrés par voix autorisée, prodigués en réponse à des pathologies avérées, plusieurs jours avant la finale du Top 14 et ne nécessitant pas d’AUT (autorisation à usage thérapeutique)". 

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion


Voir tous les articles concernant
Voir tous les articles concernant