Fil infos
 
 
 
 
Cinq entraîneurs dans une situation précaire
le 8 octobre 2016 à 14:50
Cinq entraîneurs dans une situation précaire
Trois entraîneurs ont été congédiés pendant la saison 2015-16, puis trois autres quand leur équipe a été éliminée. Ajoutons à cette liste Patrick Roy, qui a démissionné de son poste chez l'Avalanche du Colorado pendant l'été, et près de 25 pour cent des équipes compteront sur un entraîneur différent derrière le banc qu'à pareille date l'an dernier. La Presse canadienne jette un regard sur cinq entraîneurs qui pourraient être dans une position précaire cette saison. WILLIE DESJARDINS Desjardins a guidé les Canucks vers une participation aux séries l'an dernier, mais l'équipe a fait un gros pas vers l'arrière en 2015-16 en accumulant seulement 75 points. L'objectif des Canucks est de retourner en séries tout en développant un jeune noyau et Desjardins sait que son travail sera surveillé de près. « Il y a des choses que vous ne pouvez pas contrôler et je me concentre donc sur l'équipe, a dit Desjardins au début du camp d'entraînement. On va vous pointer du doigt si les choses ne fonctionnent pas comme on le souhaite. C'est comme ça que ça fonctionne dans cette ligue. » CLAUDE JULIEN Julien a gagné la coupe Stanley à la barre des Bruins en 2011, avant de perdre en finale en 2013. Le club a gagné le trophée des Présidents en tant que meilleure formation en saison régulière l'année suivante, mais il ne s'est pas qualifié pour le tournoi printanier lors des deux dernières campagnes. Julien est l'entraîneur en poste avec la même équipe depuis le plus longtemps présentement, lui qui a été embauché en 2007. Une autre saison difficile pourrait signifier la fin de son règne avec les Bruins. PAUL MAURICE Amorçant sa troisième campagne complète derrière le banc des Jets, Maurice sait qu'il est temps que l'équipe fasse un pas vers l'avant. L'équipe a participé aux séries en 2015, mais elle avait été balayée au premier tour. Les Jets espéraient franchir une autre étape la saison dernière, mais ils ont plutôt raté les séries. L'équipe compte sur plusieurs bons jeunes attaquants, incluant le deuxième choix du dernier repêchage Patrik Laine, et elle devrait lutter pour une place en séries. Maurice pourrait devoir porter le blâme du prochain échec. TODD MCLELLAN McLellan se prépare pour sa deuxième saison derrière le banc des Oilers, mais les partisans ont hâte de voir l'équipe sortir de sa décennie de misère. Menés par la sensation Connor McDavid, les Oilers emménagent dans le tout nouveau Rogers Place. L'équipe espère retourner en séries après 10 campagnes à oublier. Si elle ne fait pas un pas vers l'avant en 2016-17, McLellan pourrait être celui qui écope. MICHEL THERRIEN Le Canadien a connu un début de saison spectaculaire la saison dernière et avait le meilleur dossier de la LNH quand le gardien Carey Price s'est blessé à un genou en novembre. L'équipe a ensuite sombré dans les bas-fonds du circuit et a raté les séries. Plusieurs observateurs s'attendaient à voir Therrien perdre son poste à la fin de la campagne, mais le directeur général Marc Bergevin a plutôt décidé de brasser les cartes en échangeant P.K. Subban aux Predators de Nashville en retour du colosse Shea Weber. Si Price demeure en santé, le Canadien devrait bien s'en sortir. Mais si l'équipe connaît des ennuis, il serait étonnant que Therrien survive une deuxième fois.

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion