Fil infos
 
 
 
 
Le malin plaisir des Jays
le 11 octobre 2016 à 01:19
Le malin plaisir des Jays
ARLINGTON - Une fois de plus, la saison des Rangers s'est conclue à Toronto au premier tour. Malgré la meilleure fiche dans l'Américaine, deux as présumés à opposer aux Blue Jays et trois ajouts notables en août. « Nous nous attendions à aller plus loin que ça, a dit le troisième but Adrian Beltre. Nous avions une très bonne équipe et les gars y croyaient... nous avons eu une mauvaise séquence au pire moment. » Dimanche, le deuxième but Rougned Odor a fait un relais trop court en voulant compléter un double jeu, ce qui aurait mis fin à la 10e, et Josh Donaldson en a profité pour venir marquer du deuxième but sur l'erreur. « Nous devons revenir plus forts... être conscients de ce qui a causé notre perte et en tirer une leçon pour l'an prochain », a dit l'arrêt-court Elvis Andrus. En 2015, dans le match décisif au premier tour, le Texas a commis trois erreurs de suite, dont deux par Andrus, dans une septième manche où Jose Bautista a pu briser l'impasse avec un circuit de trois points, célèbre pour la façon théâtrale dont il s'est débarrassé du bâton. « J'ai confiance en notre noyau, a dit le gérant Jeff Banister, qui en était à sa deuxième saison aux commandes. Nous avons été tenaces avec toutes nos victoires par remontée ou par un seul point. Ce n'est pas de la chance. Les gars ne lâchent pas et ils ont beaucoup de talent, mais nous ne sommes pas parfaits. Aucune équipe n'est parfaite. » Cole Hamels et Yu Darvish ont permis 12 points en huit manches et un tiers, perdant les deux premiers matches à Arlington. Pour Hamels, joueur le plus utile de la Série mondiale de 2008, avec Philadelphie, il s'agissait de son pire départ en carrière en séries. Les partisans des Jays ont ressenti un malin plaisir devant l'erreur décisive d'Odour, qui a donné un coup de poing à Bautista le 15 mai, faisant se vider les bancs et les enclos. Au Rogers Centre, dimanche, une bannière disait "Je préfère absorber une droite en mai que d'être mis hors de combat en octobre". Le deuxième but a connu une belle saison de ,271 avec 33 longues balles, autant de doubles et 88 points produits. Mais au final, il n'a pas réussi à faire la différence, pas plus que les trois éléments ajoutés en août: le frappeur de choix Carlos Beltran, le receveur Jonathan Lucroy et le voltigeur Carlos Gomez. En saison régulière, les Rangers ont dominé l'Américaine avec 95 victoires, six de plus que les Blue Jays.

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion