Derniers commentaires
Fil infos
 
 
 
 
Paris souffre mais s'en sort à Nancy
le 15 octobre 2016 à 19:10
Paris souffre mais s'en sort à Nancy
PARIS - Comptant ses efforts avant la Ligue des champions, le Paris SG s'est laborieusement imposé à Nancy (2-1) pour se replacer à la 2e place du Championnat de France de football, samedi lors de la 9e journée, profitant pleinement des défaites de Monaco et Lyon la veille. Il est toujours permis de s'interroger sur le vrai visage de l'équipe d'Unai Emery, conquérante à Nancy au cours de la première demi-heure et bien moins concernée par la suite, voire fébrile par instant. Mais la leçon de cette journée, qui marque déjà le quart de la saison, est que Paris a su tenir son rang et engranger trois points, contrairement à ses rivaux monégasque et lyonnais également concernés par la C1, puisqu'ils affronteront mardi le CSKA Moscou et la Juventus Turin. Vendredi, l'ASM a en effet été renversée à Toulouse alors qu'elle menait (3-1), quand Lyon était battu chez le leader Nice (2-0). Des Aiglons qui conservent quatre points d'avance sur Paris et Monaco (3e, à la différence de buts). Quant aux Lyonnais, ils pointent déjà à dix longueurs des Niçois et six des Parisiens et Monégasques. Évidemment, l'opposition n'était pas la même samedi après-midi pour Paris, opposé à des Nancéiens toujours derniers au classement et qui savent tellement bien recevoir que les deux buts de Lucas (13e) et Edinson Cavani (18e) ont résulté d'inattention ou erreur fatales. Les 5e et 9e buts pour le Brésilien et l'Uruguayen, meilleur buteur du championnat. Mais alors que le revenant, Alou Diarra, 35 ans, dont c'était le tout premier match, a réduit le score d'un coup de tête après un coup franc de Benoît Pedretti, les Parisiens ont vécu une seconde période plus pénible, la tête forcément déjà tournée vers la réception du FC Bâle mercredi en C1 et même celle de Marseille, lors du clasico dimanche prochain au Parc des Princes. « On n'a pas réussi un grand football aujourd'hui, mais c'est bien aussi de sortir de la difficulté en gagnant », a résumé Blaise Matuidi. Guingamp et Nantes accablent Lille et Lorient « J'espère que dans les semaines à venir, on va trouver un peu d'oxygène », déclarait Frédéric Antonetti, cette semaine avant le déplacement du Losc au Roudourou. Ce n'est pas la défaite (1-0) ramenée de Bretagne qui va l'exaucer. Les Lillois auraient probablement mérité meilleur sort avec un peu plus de réalisme devant le but, ce dont a fait admirablement preuve Jimmy Briand pour offrir le but de la victoire à Sloan Privat. Et voilà l'En-Avant qui grimpe au 5e rang, tandis que Lille reste engoncé dans la zone rouge (18e). À un point juste derrière, demeure Lorient (19e), qui a eu la mauvaise idée de perdre sur sa pelouse du Moustoir face à Nantes (2-1). Là aussi, le réalisme a été absent côté Lorientais, au contraire de Nantais par deux fois buteurs par Banmou et Gillet. Les Canaris reprennent de l'air (12e). Montpellier aussi s'est offert un bol d'oxygène face à Caen (3-2) dans un match à rebondissements. Et il le doit à Casimir Ninga, auteur d'un doublé alors que son équipe était à dix contre onze après l'exclusion de Steve Mounié. Les Héraultais (14e) dépassent les Normands (15e) à la différence de buts. Le dernier match a vu Angers s'imposer à Bastia (2-1), grâce à un doublé de Famara Diedhiou. Le SCO réintègre la première partie du classement (8e), les Corses glissant à la 13e place.

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion