Derniers commentaires
Fil infos
 
 
 
 
La Juventus enchaîne, la Roma à ses trousses
le 15 octobre 2016 à 17:23
La Juventus enchaîne, la Roma à ses trousses
ROME - La Juventus Turin a conforté sa position de leader du championnat d'Italie en battant l'Udinese 2-1 samedi lors de la 8e journée, l'AS Rome récupérant la deuxième place à la faveur de son beau succès 3-1 à Naples. Les Lyonnais, qui recevront la Juventus mardi en Ligue des Champions, ont vu des Turinois parfois gênés par les Frioulans et un peu empruntés dans l'inhabituel 4-4-2 concocté par Massimiliano Allegri. Ils ont également constaté que Gianluigi Buffon, pas parfait sur l'ouverture du score signée Jankto (30e), n'était pas dans la forme de sa vie. Mais ils auront aussi noté l'éclatant talent de Paulo Dybala, dangereux tout au long du match et auteur des deux buts de son équipe : le premier sur un somptueux coup franc (43e) et le deuxième sur un penalty obtenu par Alex Sandro (51e). Ils ont également observé la grande souplesse tactique de la Juve et de son entraîneur, qui a rectifié le tir en deuxième période avec un 3-4-3 qui a beaucoup mieux fonctionné que le 4-4-2. Surtout, ils ont aperçu des joueurs du calibre de Pjanic et Khedira rester sur le banc jusqu'au bout et Bonucci ou Higuain se dégourdir les jambes une grosse quinzaine de minutes. La Roma s'annonce La tâche en C1 sera donc difficile pour l'OL comme elle l'est pour tous les rivaux italiens de la Juventus. Derrière ce très solide leader, c'est désormais la Roma qui mène la chasse, mais à distance tout de même très respectable car il y a déjà cinq points d'écart entre bianconeri et giallorossi. Sur le terrain de Naples, la Roma s'est imposée pour échanger les positions entre les deux équipes et repousser le Napoli à la troisième place, sept points derrière la Juve. Les Romains doivent ce succès autant à la superbe forme de leur buteur Dzeko qu'à la grande naïveté de la défense de Naples, qui enchaîne une deuxième défaite consécutive après celle concédée face à l'Atalanta Bergame avant la trêve. Privée de Strootman et Bruno Peres, la Roma a fait une première différence à la fin d'une première période de très bon niveau et plutôt dominée par Naples. À la 43e minute, Dzeko profitait en effet d'une énorme erreur du défenseur napolitain Koulibaly, piégé par un pressing pourtant pas très agressif de Salah, pour ouvrir la marque. Le Bosnien doublait même la mise à la 54e minute avec son septième but de la saison, inscrit de la tête avec la bienveillance du latéral Hysaj, au marquage fantaisiste. Milan peut remonter Piégée par ses absences, l'équipe de Maurizio Sarri a su réagir rapidement avec la tête de Koulibaly sur corner (58e). Mais la Roma, qui n'avait plus gagné à San Paolo depuis 2011, a résisté aux assauts napolitains et aux crampes avant de reprendre le large grâce à Salah, bien servi en profondeur par De Rossi (86e). « Je pense que la Roma a gagné ce match aussi bien sur le plan de la qualité de jeu que sur ceux de la valeur individuelle des joueurs et du sens du sacrifice. J'ai vu une Roma très complète, face à un excellent adversaire et devant un public exceptionnel », a déclaré l'entraîneur romain Luciano Spalletti. « Nous traversons clairement une période difficile mais nous devons rester sereins », a de son côté jugé son homologue Maurizio Sarri. Derrière les trois leaders, plusieurs équipes sont à la lutte pour rester dans le bon wagon. Dimanche, le surprenant Chievo (5e) reçoit ainsi l'AC Milan (6e) de Vincenzo Montella, toujours à la recherche de la régularité qui lui permettrait de s'installer pour de bon en haut de tableau. La Lazio (4e) recevra quant à elle Bologne dimanche, alors que le Genoa accueillera Empoli et que le Torino (8e) se déplacera à Palerme lundi.

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion