Derniers commentaires
Fil infos
 
 
 
 
Nallet: "Papé n'a rien laissé transparaître de son mal-être"
le 16 octobre 2016 à 13:55
Nallet: "Papé n'a rien laissé transparaître de son mal-être"
Parce qu'il fut son coéquipier à Bourgoin, Castres et en équipe de France, Lionel Nallet, deuxième ligne international aujourd'hui à la retraite, n'a évidemment pas été le moins choqué par les révélations de Pascal Papé sur son enfance fracassée et sa dépression, qui ont conduit cet autre capitaine des Bleus jusqu'à tenter de mettre fin à ses jours.  "J'étais d'autant plus surpris que j'ai quand même passé du temps avec lui ! Je savais qu'il avait été adopté, j'ai croisé plusieurs fois son père adoptif... enfin, son père, au bord des stades ; mais je ne connaissais pas le début de l'histoire", avoue « Nalluche » dans un entretien accordé au quotidien Le Parisien. "Non, il n'a rien laissé transparaître de son mal-être. C'était même le boute-en-train du groupe. S'il n'a pas parlé avant, c'est qu'il ne l'acceptait pas. Je comprends qu'il n'ait pas pu s'ouvrir à des coéquipiers. Et s'il m'avait sorti tout ça, je n'aurais pas su quoi lui dire... Mais il aurait surtout dû en parler plus tôt à des psys. Cela lui aurait peut-être évité de menacer sa vie en 2013." Mais cette parole libérée de son ancien partenaire et ami démontre aujourd'hui, selon l'ancien Lyonnais, l'évolution d'un milieu plus enclin à accepter les faiblesses de ses acteurs réputés infaillibles.  Pour Nallet, qui a mis fin à sa carrière en 2015, "ce sont des problèmes qui touchent beaucoup de monde. On accepte plus facilement d'en parler et de les entendre. Les mentalités ont évolué. Regardez pour l'homosexualité. Elle était bannie et, aujourd'hui, des gars peuvent faire leur coming out et ne sont pas rejetés. Pascal est ce qu'il est et rien ne changera son image. De toute façon, ce n'est pas de sa faute..."

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion