Derniers commentaires
Fil infos
 
 
 
 
Alex Harvey tout près du top-10 à Ruka
le 27 novembre 2016 à 16:55
Alex Harvey tout près du top-10 à Ruka
Alex Harvey est passé tout près de réussir son objectif à son premier week-end de compétition à Ruka, en Finlande. Le Québécois qui visait un top-10 au 15 km de style classique a terminé 11e à la Coupe du monde de ski de fond dimanche. « C’était très serré. Un peu comme nous nous y attendions en début de saison. Tout le monde commence en bonne forme. Je suis très content de ma journée », a dit d’emblée le Canadien. Le Finlandais Iivo Niskanen a remporté l’épreuve en 35 min 27,6 s. La Norvège a vu deux de ses représentants monter sur le podium. Emi Iversen (+10,2 secondes) a fini deuxième et Martin Johnsrud Sundby (+11,2 secondes) a pris le troisième rang. Harvey, de Saint-Ferréol-les-Neiges, a franchi la ligne d’arrivée en 36 min 2,6 s, soit à 35 secondes du skieur le plus rapide. « Le départ est un peu à améliorer. Au premier tour j’étais 16e, ensuite 14e, puis 11e. Je ne suis pas parti aussi vite que j’aurais voulu pour finir dans le top-10. Il faut vraiment partir dans les dix premiers pour viser un top-5 ou un podium. Donc, être 5 à 10 secondes plus rapide sur le premier tour d’une boucle de 12 minutes. » Un peu épuisé de son sprint de samedi, l’athlète de 28 ans a réussi à livrer une performance constante selon lui. « J’avais les jambes un peu lourdes. Le froid m’a tiré beaucoup d’énergie aussi. Les températures sont plus basses que lorsque nous étions en Suisse. Je n’avais pas l’énergie à 100 % ce matin. Dans les temps de passage, je remontais toujours. Je n’ai pas eu de défaillance et je n’ai pas cassé en fin de course. » Même si la saison ne fait que commencer, le Québécois voit déjà une progression dans son 15 km de style classique, une épreuve qui était difficile pour lui l’an dernier. « Je sentais que je skiais bien, chose qui était difficile pour moi avant. Je n’ai jamais été confortable en classique. Il y avait toujours quelque chose qui manquait sur la technique, le timing ou la force du haut du corps, a expliqué Alex Harvey. Dimanche, même en étant un peu fatigué, j’ai été capable de livrer une bonne performance. Mes skis étaient vraiment très bons. Nous sommes deux en deux pour l’équipement! » L’Ontarien Devon Kershaw (33e), l’Albertain Graeme Killick (53e), l’Ontarien Len Valjas (76e), l’Albertain Jesse Cockney (78e), le Yukonnais Knute Johnsgaard (85e) et l’Ontarien Andy Shields (91e) étaient également en action. Le meilleur résultat féminin pour Browne Au 10 km de style classique, Cendrine Browne a réalisé le meilleur résultat du Canada. La fondeuse de Prévost a conclu en 58e place avec un chrono de 30 min, un retard de 3 minutes 4,8 secondes sur la gagnante, la Norvégienne Marit Bjoergen (26 min 55,2 s). « Même si le résultat n'est pas le meilleur, je suis contente d'être la première Canadienne. Je suis très satisfaite de ma course. Ça prouve que le meilleur est à venir. C'est un excellent début de saison en Coupe du monde pour moi! » a commenté la Québécoise. La Finlandaise Krista Parmakoski (+4,6 secondes) a mis la main sur la médaille d’argent et la Norvégienne Heidi Weng (+12,7 secondes) a complété le podium. « Les conditions étaient super belles et surtout, nos skis étaient excellents. J’ai eu un excellent premier tour. J'ai skié avec Nicole Fessel et ensuite avec Sadie Bjornsen qui partait derrière moi. Ça m'a aidé à me pousser encore plus et à voir la vitesse que je dois avoir pour obtenir un top-30. J’ai ralenti au dernier tour puisque j'ai un peu payé d'avoir skié avec des fondeuses reconnues, mais ç’a valu la peine. C'est en prenant de l'expérience et en continuant d'apprendre, comme je l'ai fait aujourd'hui, que j'atteindrai le top-30 », a poursuivi Browne, 23 ans. Les Yukonnaises Emily Nishikawa et Dahria Beatty ont respectivement terminé 59e et 74e. Les athlètes canadiens se dirigeront maintenant vers Lillehammer, en Norvège, pour la prochaine étape du circuit de la Coupe du monde. 

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion