Fil infos
 
 
 
 
CH : la confiance inébranlable du proprio
le 18 octobre 2017 à 20:04
CH : la confiance inébranlable du proprio
Geoff Molson est déçu, certes, mais il ne perd pas espoir.   Alors que la grogne semble de plus en plus s’emparer des partisans de son équipe, qui ne connaît pas le début de saison espéré, le propriétaire et président du Canadien de Montréal a une fois de plus témoigné toute sa confiance aux hommes en place pour remettre son club sur les rails.   « Chaque soir, on veut gagner et de temps en temps on ne gagne pas. Il y a des hauts et des bas dans une saison et maintenant on connaît un bas, mais je suis confiant qu’on va s’en sortir. On a les bonnes personnes en place pour le faire et une très bonne équipe aussi », a assuré Molson, mercredi, alors qu’il prenait part à une conférence de presse annonçant la construction d’une troisième Tour des Canadiens.   Toujours à la recherche d’une première victoire en temps réglementaire cette saison, le Tricolore tentera de mettre un frein à sa série de cinq défaites ce soir alors qu’il rendra visite aux Kings de Los Angeles.   Si certains amateurs de l’équipe sont déjà prêts à enfoncer le bouton de panique à deux mains, Molson prône quant à lui la patience. Ça ne l’empêche toutefois pas de comprendre les inquiétudes de sa clientèle.   « Quand ça va mal comme maintenant, ce n’est pas notre meilleur début, les partisans vont parler et communiquer, ils sont déçus. Je suis un partisan aussi et je veux qu’on recommence à gagner des matchs. »   Malgré ce mauvais début de campagne, Molson ne constate pas un effritement de la popularité de son club, et ce même si plusieurs billets n’étaient pas vendus à quelques heures du match inaugural de son équipe face aux Blackhawks de Chicago le 10 octobre dernier.   « Ce n’est pas une question qu’on n’est pas capable de vendre des billets, mais c’est plutôt une question de quand les billets vont se vendre. On voit de plus en plus dans ce marché que les billets se vendent à la dernière minute. On l’a vu contre Toronto, Chicago et on l’a vu l’an passé. [...] On est confiant que l’engouement est là chez nos partisans et qu’ils vont continuer à nous supporter. Les billets se vendent au même rythme que dans les années passées », a-t-il insisté.   À savoir s’il a une petite idée de ce qui manque à son équipe pour se hisser parmi l’élite du circuit, Molson s’est fait avare de commentaires.   « J’ai mes opinions, mais je les réserve pour Marc [Bergevin] et moi », s’est-il limité à dire, ne doutant pas que son directeur général fait tout en son pouvoir pour adresser la situation.   « Marc n’arrête jamais de parler aux autres DG de la ligue. On n’est pas la seule équipe à connaître un mauvais début de saison », a calmement noté Molson.  

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion