Derniers commentaires
Fil infos
 
 
 
 
Les Séguin en famille à PyeongChang
le 14 février 2018 à 10:25
Les Séguin en famille à PyeongChang
 Lorsque le couple de patineurs québécois formé de Julianne Séguin et Charlie Bilodeau s’est qualifié pour les Jeux olympiques de PyeongChang, la famille Séguin ne s’est pas posé de questions. Elle serait du voyage en Corée pour être aux premières loges quand Julianne ferait ses débuts olympiques. « C’est un moment trop rare. Il faut partager ça avec eux, car c’est un travail d’équipe. C’est le triangle : les entraîneurs, les athlètes et la famille. Sinon, il manque quelque chose à la recette », a mentionné la maman de Julianne, Nathalie Sauvignac. Près d’elle dans les gradins du Palais des glaces de Gangneung, il y a aussi le papa Yves Séguin, le frère Cédric Séguin et finalement le tout premier entraîneur de Julianne avec qui tout a commencé il y a plus de 15 ans, Marc Godin. Fébriles, ils ont assisté à la prestation de leur athlète préférée et de son partenaire. Réalisant leur meilleure performance pour leur programme court de la saison, Julianne Séguin et Charlie Bilodeau ont obtenu 67,52 points, ce qui les place provisoirement au 12e rang. « Nous voulons simplement qu’ils fassent le mieux qu’ils peuvent. C’est sûr que ç’a été une saison en montagnes russes en raison des blessures », a ajouté Nathalie Sauvignac, faisant notamment référence à la commotion cérébrale subie par Julianne l’année dernière. De l’autre côté de l’aréna, dans la zone mixte, Julianne Séguin et Charlie Bilodeau rencontraient les journalistes. « Je crois que c’est notre meilleur programme court de l’année », a mentionné Bilodeau. « Nous n’avions rien à perdre, car nous qualifier pour les Jeux olympiques était l’objectif de l’année. Il ne reste que profiter du moment présent », a ajouté Séguin. Ce sont les Chinois Sui Wenjing et Han Cong qui ont pris la tête du programme court avec 82,39 points tandis que les athlètes olympiques de Russie Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov ont fini deuxièmes en revendiquant 81,68 points. Les Montréalais Meagan Duhamel et Eric Radford sont quant à eux troisièmes avec 76,82 points. Julianne Séguin espérait que sa famille ait apprécié le spectacle. Surtout son frère, qui n’avait jamais assisté à une de ses compétitions auparavant. « Ça fait chaud au cœur. Je suis vraiment contente que mes parents soient là. » Cédrick Séguin ne semble pas avoir eu besoin de se laisser convaincre longtemps pour être présent. « Je suis excité pour elle. C’est vraiment un beau moment qu’elle vit et elle a tellement travaillé fort. C’est le début de sa vraie carrière qui commence. » L’ancien hockeyeur a pris une retraite hâtive de son sport pour laisser la place à sa sœur. « Mes parents ont tout le temps été vraiment présents pour nous deux, mais à un moment donné c’est devenu plus difficile financièrement, car elle voyageait partout à travers le monde. Ma carrière n’allait pas aussi bien que la sienne. C’était un bien pour nous deux. Je suis super content d’être ici et je ne pense pas que j’aurais eu la chance de m'y rendre dans mon sport. Grâce à ma soeur, je suis aux Jeux olympiques. Je vis ce rêve à travers elle. » Julianne Séguin et Charlie Bilodeau seront de retour sur la glace jeudi pour la présentation du programme libre. « Nous arborderons le  libre avec plus de légèreté. Nous avons tout donné aujourd’hui et nous donnerons tout demain », a mentionné Julianne Séguin. « Nous essayons de nous concentrer sur ce que nous voulons laisser sur la glace quand la musique va arrêter. Habituellement, quand nous avons ça, tout le reste suit, le pointage et le rang », a renchéri Charlie Bilodeau. Pour la famille Séguin, le reste n’a plus vraiment d’importance. «. Nous voulons juste que Julianne ait du plaisir.  Peu importe ce qui va se passer, si Julianne a le sourire, je serai bien heureuse », a conclu Nathalie Sauvignac.

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion