Derniers commentaires
Fil infos
 
 
 
 
Dundon refait vivre l'époque des Whalers
le 15 février 2018 à 01:46
Dundon refait vivre l'époque des Whalers
RALEIGH, N.C. - Le nouveau propriétaire des Hurricanes a un faible pour l'ancienne identité de son club, les Whalers de Hartford. La boutique de l'équipe vend des items où figure l'ancien logo adoré, avec la queue de baleine. L'indicatif musical « Brass Bonanza » est de retour, et on avance la possibilité de soirées rétro où les Canes (re)deviendraient les Baleiniers. Sous la gouverne de Tom Dundon, la Caroline a complètement changé la vision, l'appréciation et la mise en marché du passé de l'organisation. « Ça nous appartient, n'est-ce pas? Nous avons été les Whalers. Ça fait partie de notre histoire, a confié Dundon, propriétaire majoritaire depuis le 11 janvier. Pour moi, ça fait plein de sens. Je dirais même que c'était inévitable. » Dundon, un homme d'affaire de 46 ans de Dallas, a acquis une part majoritaire de Peter Karmanos fils. Ce dernier a acheté les Whalers en 1994 et a déménagé le club en Caroline du Nord, trois ans plus tard. Il n'a pas regardé en arrière après sept saisons perdantes de suite au Connecticut, au Hartford Civic Center. Mais les temps changent. Des t-shirts des Whalers sont en vente à la boutique officielle des Hurricanes, au PNC Arena, et on entend parfois « Brass Bonanza » pendant les arrêts de jeu. Dundon ajoute qu'il discute avec la LNH d'un plan pour ramener les uniformes bleu et vert lors de soirées rétro. « Je trouve que le logo a fière allure, ce sont de beaux items et c'est notre passé, a dit Dundon. Les gens en parlent et c'est quelque chose d'amusant, quelque chose qu'ils apprécient. » L'état du Connecticut vend des plaques d'immatriculation des Whalers au coût de 60 $, pour aider à financer de nouvelles installations pour un hôpital pour enfants. La semaine dernière, le gouverneur Dan Malloy a invité les Hurricanes à disputer un match à l'extérieur à l'Université du Connecticut, ou bien un match de saison régulière au Civic Center. « L'esprit des Whalers se porte très bien à Hartford », a écrit Malloy. Dundon mentionne qu'il a appris à se mettre au service des partisans en étudiant l'approche de deux propriétaires de renom: Jerry Jones, des Cowboys, ainsi que Mark Cuban, des Mavericks. « Nous voulons nous assurer de rendre les Hurricanes intéressants, a dit Dundon. La trame narrative est que nous bataillons pour atteindre les séries, et aussi qu'il y a un nouveau propriétaire. Nous espérons que dans le futur, nous pourrons mettre l'emphase sur nos succès. »

Discussion sur l'actualité sportive

Créer une discussion